Le Palais de Paraval et le Couple Sacré

Le terme de « Paraval » vient de la langue Archalchimique, le Sémérith, et exprime à peu près la notion de recommencement perpétuellement correcteur du Grand Plan prévu, présidant à l’absolu cohérence de l’évolution de toutes circonstances, et présidant aussi à la succession sans cesse régénératrice de la vie au sens le plus large. Il s’agit aussi de l’une des manières de nommer ce « Grand Plan » lui-même.

Le Palais de Paraval est à la fois le séjour du Couple Sacré et le centre de l’autorité morale de l’Archimagisterium. Le Corps des Archalchimistes le reconnait également sous le nom de « Temple Pyramide », d’une part dû à la présence très caractéristique de l’immense pyramide qui le surplombe, mais au même titre qu’il y eut le « temple de la raison » à la Révolution Française, ou les actuels « temples de la connaissance » tels que sont nommées les universités par exemple, le Palais de Paraval est aussi connu sous le nom de « Temple de l’Unité » dû au fait qu’au-delà de l’aspect purement symbolique quant au sens qui est le sien, il ancre aussi très concrètement dans le champ d’énergies de ce monde et dans « le code source » de la réalité-même de notre planète (disons cela comme ça), la force exceptionnelle de cette vertu cardinale qui manifeste le ciment accordant sa cohésion à la nouvelle civilisation, puissamment, et durablement : l’UNITÉ. D’ailleurs, le symbole originel de la pyramide se rapporte à l’harmonieux étagement des consciences unifiées des cinq Règnes de la Nature, du Minéral à la base, jusqu’à l’Humain à son sommet, comme à l’équilibre naturel des forces hiérarchisées de l’univers qui y procèdent, et à la pulsion évolutive qui meut chaque forme de conscience vers ses propres sommets. À ce titre très précisément.

Modélisation Temple vu de haut révélant son aspect talismanique
Au centre de l'image, vue sur ladite "Tour des Elfes" et partie de son parvis, surplombant l'entrée principale.

Le Palais de Paraval, davantage en tant que « Temple Pyramide de l’Unité » d’ailleurs, est le cœur vivant (quasiment au sens propre du terme) des plus hautes valeurs propres à l’Âge de Diamant et au paradigme Archimagistéral qui lui donne forme en ce monde, ce qui en fait aussi, tel un « Stonehenge » contemporain, entre autre dû à ses mesures très particulières, le plus grand et le plus puissant talisman existant, lequel, par cette influence mesurable, garantit et maintient les conditions indispensables de la concrétisation bien tangible des fondements paradigmatiques soutenant déjà la nouvelle civilisation humaine au Royaume de Terremère-Gaïa, et sans lequel assurément, ce paradigme, à terme, ne serait guère qu’une utopie stérile, une illusion de plus, un rêve sans consistance. C’est l’ancrage de cet indispensable « caisse de résonance » des énergies de l’Âge de Diamant, bâti, in fine, en de multiples exemplaires (bien que de moindres dimensions, mais de manière à créer un maillage d’influences comparables à nulle autre à l’échelle planétaire), qui verrouille la stabilité définitive de cet Âge de la conscience la plus évoluée, l’Âge de Diamant, dans lequel est entré le système solaire le 28 mai 2010 à 13:00 UTC. Ce talisman géant, en tant que centre physique de la convergence d’une part, et de l’émanation d’autre part, des différentes manifestations de la force de l’Unité, agit tel un tore. Par ce qu’il recèle, et par rapport au sens de sa présence, ce bâtiment est l’enjeu le plus important de ce monde avant tout autre, quel qu’il soit. Avec ses 111000 mètres carrés au sol sur plus d’une vingtaine d’étages, culminant à quelque cent cinquante mètres, du sol à la base de la pyramide qui le couronne, et soutenu par ses 111 colonnes, cette splendeur architecturale sera toujours l’épicentre de la pulsion de Vie du monde.

Le "Couple Sacré"

Quant au Couple Sacré dont le Palais de Paraval est la demeure officielle, il est représentatif du couple parfait, le couple créateur de réalités les plus sublimes. Il est l’incarnation-même de la Conscience du Tout, décliné en les deux valeurs fondamentales et universelles que sont le Masculin et le Féminin à tous les étagements de toutes les réalités possibles, l’Homme et la Femme, leurs consciences respectives entre-mêlées en un tout indissociable et durable, infiniment stables, et infiniment bienveillants, l’un envers l’autre d’abord, envers toutes les formes de vie fidèles à l’harmonie universelle également, soudés par un Amour-Force incommensurable et surtout inconditionnel. Le Couple Sacré est le refuge-même des âmes éperdues d’exemplarité de laquelle s’inspirer, et la manifestation de l’Absolu bipolaire lui-même, et pourtant infiniment UN et sans second, témoignant aussi de la bipolarité de la nature humaine, pour seule, unique et véritable manifestation équilibrée dans l’incarnation. Le Couple Sacré est la manifestation vivante et consciente de la Hiérodarchie: le Hiérodarque, couronné « Roi Sacré », en tant que Hiérégal en les Âges de Diamant, solidairement et indéfectiblement uni à sa pure contrepartie féminine, l’Adishaloriss, couronnée « Reine Immaculée » en les mêmes circonstances.

Lire la vidéo
Animation de 2'40 en survol au-dessus du site, donnant un aperçu global du Palais, sur son hymne en fond sonore.
Dernière mise à jour le 2023-06-29
Retour en haut